Rappelle-toi

2021

Un nouveau morceau, mélange de souvenirs lointains et de futurs incertains. Prêter lui une oreille, laissez-le voguer sur vous et mettre un peu de désordre sur ce monde un peu fou, pour lui donner des couleurs.

Les Anarchistes

2021

« Divine Anarchie, adorable Anarchie, tu n’es pas un système, un parti, une référence, mais un état d’âme.
Tu es la seule invention de l’homme, et sa solitude, et ce qui lui reste de liberté. Tu es l’avoine du poète.
A vos plumes poètes, la poésie crie au secours, le mot Anarchie est inscrit sur le front de ses anges noirs ; ne leur coupez pas les ailes ! »

Il y a plus de 60 ans, Léo Ferré écrivait cela, et ces mots résonnent toujours aujourd’hui… Peut-être plus que jamais.
Nous avons souhaité faire un hommage à ce chanteur/poète et vous proposons de l’écouter le poing levé, le coeur ouvert.

Rien qu’un peu

2020

Rien qu’un peu se veut une naissance pour le groupe. Après deux ans à faire des concerts et enregistrer des morceaux de manière artisanale, avec les moyens du bord, le groupe s’est tourné vers Lori Pearlson pour produire son premier « petit album ».

Quatre titres comme quatre horizons différents, les thèmes évoqués sont larges, ils sont communs mais se veulent abordés différemment. La peur de l’avant y est évoquée, comme cette envie folle de se conforter dans une jeunesse infinie (Le courage d’exister). Ce disque entretient aussi l’espoir, et la nécessité de rester debout face au vide, et de regarder loin (Rien qu’un peu). Et si parfois le monde semble trop grand, et qu’on s’y retrouve confronté sans réponses à nos questions, le groupe propose Les crues, pour se sentir moins seul.

Pour cet album, un équilibre musical a été trouvé, toujours en compromis dans cette recherche de mélange des sonorités. Les guitares répondent au saxophone, et la ligne rythmique, accrocheuse et accessible fait résonner avec force les mots du groupe. Entre chanson et rock, entre douceur et colère, la musique joue avec nos émotions.